Réservation de votre massage

Arcalina : 02 49 106 019

Arcalina : 02 49 106 019

Un lieu UNIQUE à NANTES
ARCALINA
130 bd de Longchamp 44300 NANTES
Sortie périphérique n° 35 Porte de Sautron
Tram Ligne 3, arrêt LONGCHAMP
Réservation uniquement par téléphone
0249 106 019
contact@arcalina.com 

ARCALINA, votre salon de massage sexy, est ouvert UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS du lundi au samedi de 11h à 20h.

Comment réserver votre massage sexy ARCALINA ? Rien de plus simple ! Choisissez parmi nos massages celui qui correspond le mieux à vos attentes : SENSUEL, NATURISTE, BODY-BODY ou INTEGRAL. Munissez-vous de votre carte bancaire et appelez-nous au 0249 106 019, nous conviendrons ensemble de votre rendez-vous. Pour valider votre réservation, une pré-réservation par CARTE BANCAIRE vous sera obligatoirement demandée. Le règlement aura lieu sur place le jour de votre massage. Vous pourrez régler en CARTE BANCAIRE ou en ESPECES (les chèques et les devises étrangères  ne sont pas acceptés).

Par principe, tout rendez-vous est dû, même non honoré ou en cas de retard, que vous ayez ou non prévenu. Pour toute annulation de rendez-vous moins de 24 heures à l’avance, votre empreinte de carte bancaire sera automatiquement débitée. 

Arcalina, le voyage sensoriel à Nantes

Arcalina, le voyage sensoriel à Nantes

Bien évidemment, nous gardons une discrétion absolue sur toutes les informations confiées. Adresses email et numéros de téléphone sont conservés de façon totalement confidentielle. 

Pour votre réservation, téléphonez au 0249 106 019, nous vous rappellerons aussitôt. Si nous ne répondons pas, c’est que nous sommes en soins de massage. Merci de laisser vos coordonnées et le type de massage que vous souhaitez réserver sur notre répondeur et un numéro de téléphone, nous vous rappellerons au plus vite. Vérifiez que votre numéro est visible car nous ne répondons pas aux appels masqués.

 

                                   Drapeau francais arcalina - copie     Drapeau anglais Arcalina - copie          Espagnol 50 35     Italien 50 35

Les commentaires sont fermés